Archive pour le 25 mai, 2007

Lien à avoir…

Saint Augustin (354-430), évêque d’Hippone (Afrique du Nord) et docteur de l’Église
Sermons sur saint Jean, 122, 2-4 ; 123, 5 (Véricel, L’Evangile commenté, p. 350-351)

« Sois le pasteur de mes brebis »

Le Seigneur demande à Pierre s’il l’aime, ce qu’il savait déjà ; et il le lui demande non pas une fois, mais deux et même trois. Et chaque fois Pierre répond qu’il l’aime ; et chaque fois Jésus lui confie le soin de faire paître ses brebis. A son triple reniement répond ici une triple affirmation d’amour. Il faut que sa langue serve son amour, comme elle a servi sa peur ; il faut que sa parole témoigne aussi clairement devant la vie qu’elle l’a fait devant la mort. Il faut qu’il donne une preuve de son amour en s’occupant du troupeau du Seigneur, comme il en a donné de sa crainte en reniant le Pasteur.

Il devient évident que ceux qui s’occupent des brebis du Christ avec l’intention d’en faire leurs brebis plutôt que celles du Christ ont de l’affection pour eux au lieu d’en avoir pour le Christ. C’est le désir de la gloire, de la domination ou du profit qui les conduit, et non le désir aimant d’obéir, de secourir et de plaire à Dieu. Cette parole trois fois répétée par le Christ condamne ceux que l’apôtre Paul gémit de voir chercher leurs intérêts plutôt que ceux de Jésus Christ (Ph 2,21). Que signifient, en effet, ces paroles : « M’aimes-tu ? Pais mes brebis » ? C’est comme s’il disait : Si tu m’aimes, ne t’occupe pas de toi, mais de mes brebis ; regarde-les non comme les tiennes, mais comme les miennes ; en elles, cherche ma gloire, et non la tienne ; mon pouvoir, et non le tien ; mes intérêts, et non les tiens… Ne nous préoccupons donc pas de nous-mêmes; aimons le Seigneur et, en nous occupant de ses brebis, recherchons l’intérêt du Seigneur sans nous inquiéter du nôtre.

levangileauquotidien.org

Publié dans:Foi |on 25 mai, 2007 |Pas de commentaires »

Mémoires créoles |
Laurent Fournier |
Les monologues du Pouf rouge |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les larmes d'Elwandir
| Daniel VIGOULETTE
| poésies et autres