Archive pour novembre, 2012

Patience et longueur de temps !

Que de temps !

La vie est étrange, mais n’est ce pas à cause de nous même !

Mon impatience, mon acuité sensitive envoient des informations telles à mes neurones que parfois j’ai l’impression que le monde qui m’entoure ne perçoit pas à la même vitesse ces dernières.

Cette sensation est comparable à celle que je ressens lorsque sur un trottoir étroit je dois patienter derrière des personnes qui évoluent plus lentement. Le sentiment de piétiner, alors que je pourrais aller plus vite !

Je comprends mieux pourquoi alors certaines personnes qui moins sensible à l’autre, pousse, bouscule, et dans l’autre registre impose, dicte leurs volontés…

Devant le monde je râle ! Pourquoi parce que ce n’est pas assez bien, assez bon, en un mot loin de la perfection ! Posture terrible qui enclenche un processus de dépression si je n’y fais pas attention…

Que faire sinon prendre son mal en patience, attendre que l’autre prenne conscience du résultat de l’analyse… pour avoir alors le plaisir d’être celui qui avait le résultat avant tout le monde ! Au lieu de passer pour le râleur, l’enquiquineur de service, le je-sais-tout impossible !!!

Publié dans:Humeur |on 9 novembre, 2012 |Pas de commentaires »

Mémoires créoles |
Laurent Fournier |
Les monologues du Pouf rouge |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les larmes d'Elwandir
| Daniel VIGOULETTE
| poésies et autres